Aix en Partage

Ni Joissains, ni Petel ! Assez de fiascos locaux et nationaux !

Avec Aix en Partage et Marc Pena, rassemblons-nous pour une ville plus solidaire, plus écologique et plus démocratique !

Dans la crise sanitaire inédite que nous vivons, Maryse Joissains a de nouveau fait la démonstration de son incurie :

  • incapacité à assurer correctement la réouverture des écoles tout en se défaussant sur l’Education Nationale
  • retro pédalage sur les pistes cyclables après une mise en place improvisée pendant le confinement,
  • confiscation de la démocratie dans la gestion municipale : tentative d’imposer un Conseil municipal restreint, demande et obtention des pleins pouvoirs, pas de consultation ni d’association des élus d’opposition sur les mesures à prendre et leur mise en œuvre,
  • complaisance face à la collusion affichée entre la police municipale et l’UNI, association étudiante de la droite extrême,
  • absence totale d’initiatives pour soutenir l’emploi et l’activité économique.

Rappelons aussi aux aixois :

  • les positions prises par Joissains dans les conseils de surveillance des deux hôpitaux publics de la ville où elle a voté des deux mains tous les plans de retour à l’équilibre, de restructuration, de suppressions de lits et de réductions d’effectifs.
  • et sa condamnation pour détournement et prise illégale d’intérêts que la Cour de cassation n’a pas effacée.

Anne Laurence Petel n’est pas une alternative à Joissains. Députée LREM, elle a voté tous les projets de régression sociale du gouvernement Macron. Elle soutient sans états d’âme un gouvernement :

  • qui affaiblit les services publics : dans le domaine de la santé comme la crise sanitaire l’a confirmé aux yeux de tous, mais aussi notamment dans celui de l’éducation,
  • qui favorise les plus riches sur le plan fiscal et social,
  • qui n’a pris aucune mesure sérieuse pour avancer dans la transition écologique,
  • qui n’a eu de cesse de réduire les libertés publiques, les droits des travailleurs et de mépriser ses oppositions,
  • un gouvernement qui a accumulé mensonges et contradictions dans la gestion des masques, des tests et du déconfinement.

Petel proclame sa fidélité à Macron au moment où des députés LREM sont de plus en plus nombreux à s’en détourner. Elle ne ferait pas mieux que Joissains pour notre ville et la grande majorité de ses habitants. Soyons-en sûrs !

Voilà pourquoi, Aix en Partage propose aux aixois.se.s de se rassembler pour faire gagner le projet de changement social, écologique et démocratique dont notre ville a besoin et s’engage avec détermination dans la campagne du second tour.

Nous serons dans ce second tour la seule liste porteuse des exigences écologiques et nous appelons les électeurs, les formations politiques et les associations qui se réclament de l’écologie à prendre toute leur place à nos côtés dans la bataille du second tour pour une véritable alternative à Joissains. Comme l’ont fait EELV et le POC en annonçant publiquement leur soutien à notre liste. Cette union que nous avions cherchée dès le premier tour est d’autant plus cohérente qu’Aix en Partage avait été classée n°1 sur l’indice de confiance du Pacte pour la Transition Ecologique qui a passé au crible les engagements de toutes les listes dans ce domaine.

Et nous défendrons avec encore plus de détermination qu’au premier tour nos propositions pour changer la ville :

  • par la défense et l’amélioration de l’hospitalisation et de la santé publique. Il ne suffit pas d’applaudir les hospitaliers, il faut aussi agir et les soutenir par tous les moyens dont dispose une municipalité,
  • par une véritable prise en charge municipale du soutien scolaire et des activités péri-scolaires,
  • par la solidarité aux plus démunis, l’égalité entre les quartiers et une action résolue contre toutes les discriminations,
  • par un soutien affirmé aux activités associatives dans notre ville (subventions, locaux, ressources, promotion des initiatives…),
  • par une véritable démocratie locale, avec la mise en place de conseils de quartiers représentatifs dotés de véritables pouvoir et de mécanismes de consultation effective de la population (référendum d’initiative citoyenne, conférences consultatives…).

Comme le titrait La Provence au lendemain du 1er tour : « Tout peut encore arriver… ».

A Aix, mais aussi à la Métropole où la gauche, les écologistes et les citoyen.ne.s rassemblé.e.s pourraient l’emporter et mettre en œuvre ensemble une politique cohérente sur tout le territoire.

Ensemble, avec vous, tout est possible !

Avec Aix en Partage pour le 2ème tour

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *